Archives de l’auteur : ajcrou

15 Janvier 1941

Front nord

Les préparations de l’offensive s’accélèrent, depuis le Soudan, puisque le Bristol Blenheim Mk IV T1994, du No.14 (RAF) Squadron décolle entre 06h50 et 10h20 avec à son bord le Brigadier Harold R. Briggs (7th Indian Infantry Brigade) afin d’effectuer une reconnaissance visuelle préalable du secteur Marsa Taclai – Karora (nord-ouest Érythrée)[1].

Front sud

Les Hartbees du No.40 et No.41 (SAAF) Squadron maintiennent une surveillance continue du secteur Bura – Marsabit – Garissa – Buna afin d’évaluer le dispositif adverse et harceler les troupes italiennes. Plusieurs bombes sont larguées sur les positions italiennes, tandis qu’un des appareils sud-africains est contraint à un atterrissage forcé, quoique sans dommages importants pour l’avion et l’équipage[2].


[1] No.14 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/192.

[2] January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9 ; ; No.40 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/5 ; No.41 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/86.

14 Janvier 1941

Front sud

La situation compliquée de la SAAF est encore illustrée par l’échange de deux télégrammes entre le commandement local au Kenya et Pretoria. Le premier fait état d’un manque de pièces de rechange pour les Hawker Hurricane, du No.3 (SAAF) Squadron, dont le taux de disponibilité chute fortement ; tandis que le second mentionne la nécessité de disposer d’avion avec un meilleur rayon d’action pour mener efficacement les reconnaissances maritimes et à terme les bombardements du territoire italien[1].

Les Hartbees, du No.40 (SAAF) Squadron, continuent les sorties de reconnaissances au-dessus des forts frontaliers. Cette fois-ci, c’est au tour du fort de Mega de faire l’objet de plusieurs reconnaissances – photographique, lesquels mettent en évidence la présence d’une garnison italienne relativement importante. Dans le même temps, un Hartbees du No.41 (SAAF) Squadron largue plusieurs bombes sur les troupes italiennes gardant les points d’eau de la région d’El Wak afin d’en interdire l’usage.[2]

Enfin, un Martin Maryland, du No.14 (SAAF) Squadron est envoyé au-dessus de Kismaayo afin de larguer plusieurs tracts pour la population locale et surtout photographier les aérodromes de Kismaayo (où un Caproni Ca.133 est observé et attaqué, quoique sans résultats), Goob Weyn, Jumbo et Afmadow[3].


[1] January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9.

[2] January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9 ; ; No.40 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/5 ; No.41 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/86.

[3] January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9.

13 Janvier 1941

Front nord

Le No.203 (RAF) Squadron connaît un léger changement lorsque le Squadron Leader Donald C. Smith est transféré, depuis le No.8 (RAF) Squadron, afin d’en assurer le commandement[1]. De son côté, le No.8 (RAF) Squadron effectue trois sorties durant la journée. Tout d’abord, le Bristol Blenheim Mk I L1520 (Squadron Leader Thomas J. Hanlon ; Sergeant Jones et Grimshaw) décolle, à 16h40, pour bombarder le port d’Assab et larguer plusieurs tracts à l’instant de la population locale. A 19h45, c’est le tour du Bristol Blenheim Mk I L8456 (Flying Officer Kenneth A.H. Lawrence ; Pilot Officer Palmer et Houston) de partir bombarder la gare de Dire Dawa, entre 19h45 et 25h55) sans pouvoir, toutefois, observer le résultat. Entre le Bristol Blenheim Mk I L8505 (Pilot Officer Barke ; Sergeant Poole et Saban) conclue la journée (21h30 – 01h50) en retournant sur Dire Dawa mais pour viser cette fois-ci une concentration de véhicules, une fois de plus sans résultats, et larguer des tracts pour la population locale[2].

Un bombardement italien de l’aérodrome de Suakin est signalé dans l’ORB du K Flight, malheureusement sans davantage de précisions[3].


Pertes alliées
No.14 (RAF) Squadron Bristol Blenheim Mk IV T1877 Flying Officer David M. Illsley Retour base après un problème de train d’atterrissage[4].

[1] No.8 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kiew : TNA, AIR 27/114.

[2] No.8 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kiew : TNA, AIR 27/114.

[3] K Flight : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 29 / 858

[4] No.14 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/192.

11 Janvier 1941

Front nord

Le Bristol Blenheim Mk IV T1857 (Sergeant Leslie H. Moulton) est envoyé entre 07h00 et 12h15 pour une reconnaissance photographie du secteur de Kassala afin d’estimer l’état des défenses italiennes. Afin d’assurer la réussite de la mission, deux Gloster Gladiator du No.1 (SAAF) Squadron sont chargés d’assurer l’escorte[1]. En effet, les Captain Gerald J. le Mesurier, Lieutnant Thomas Condon, E.A. Jarvis, P.H. Smith, Servaas de Kock Viljoen et K.A. Young ont rejoint le terrain avancé de Heston, dès 05h40, pour une série de patrouilles au-dessus de la frontière. Durant l’un de ces vols au-dessus de Metemma (07h25), le Captain Gerald J. le Mesurier ainsi que les Lieutnant E.A. Jarvis et K.A. Young aperçoivent trois Caproni Ca.133 et quatre Fiat CR.42 à une altitude d’environ 5 000 mètres. Malgré une tentative, les pilotes sud-africains ne sont pas en mesure d’intercepter les Italiens qui larguent leurs bombes sur des positions britanniques dans les environs de Kassala.

Depuis Aden, le No.8 (RAF) Squadron est relativement actif avec quatre sorties. Ainsi, le Bristol Blenheim Mk I L1520 (Flying Officer Owen, Sergeant Scott et Pilot Officer Saward) effectue une reconnaissance de la Somalie britannique entre 06h07 et 10h50. Au même moment (06h05 – 12h05), le L8517 (Flying Officer Court, Sergeant Prentice et Mantle) décolle en direction de l’aérodrome éthiopien de Jijiga où un Savoia-Marchetti SM.81 est attaqué au sol, sans résultats. En fin d’après-midi (17h45 – 21h25), les mêmes appareils, mais avec des équipages différents : L1817 (Flying Officer Young et J.R. Montcalm[2] ; Sergeant Grimshaw) L1520 (Sergeant Allen, Jones et Owen) sont chargés de bombarder le terrain de Shinile. Si les bombes semblent bien tomber sur l’objectif, les équipages ne peuvent cependant pas évaluer les éventuels dégâts[3].

Front sud

Trois Hartbees du No.40 (SAAF) Squadron décollent de Marsabit pour une reconnaissance offensive au-dessus du fort frontalier italien de Gorai. Seize bombes de 20lb sont larguées, tandis que plusieurs véhicules sont mitraillés[4].


Pertes alliées
No.60 (SAAF) Squadron Avro Anson n°1114 Lieutnant J.M. Grodon ; Warrant Officier Q.E.M. McGlashan ; Air Sergeant A.C.A. Leysath Atterrissage forcé suite à un problème moteur, Rumuruti [5]

[1] No.14 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/192 ; NAPIER, Michael. Winged Crusaders : The Exploits of 14 Squadron RFC & RAF 1915 – 1945. Barnsley : Pen & Sword, 2013.

[2] En réalité, le nom d’emprunt du français René Loiseau. Né le 25 juin 1908 à Paris. Ancien directeur de la Banque d’Indochine à Addis-Abeba, il s’engage auprès de la RAF en août 1940 et rejoint le No.8 (RAF) Squadron en raison de sa connaissance de la géographie locale.

[3] No.1 (SAAF) Squadron : War Diary. Kew : TNA, AIR/54/1.

[4] January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9 ; No.40 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/5.

[5] No.60 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/7.

10 Janvier 1941

Front nord

Faisant suite à l’opération du No.1 (SAAF) Squadron, le No.47 (RAF) Squadron envoie six Vickers Wellesley sur l’aérodrome de Tesseney aux abords de la frontière. Les bombardiers décollent de Gordon’s Tree à 11h00 pour rentrer à 15h20 sans évènements particuliers à signaler[1].

Front sud

Le No.41 (SAAF) Squadron continue ses patrouilles frontalières de la veille. Cette fois deux Hartbees sont envoyés au-delà de la frontière kenyane pour viser le QG local italien de Aus Maduli, tandis que deux autres patrouillent entre Wajir et Buna[2].


[1] No.47 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kiew : TNA, AIR 27 / 463.

[2] January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9 ;

9 Janvier 1941

Front nord

Trois Bristol Blenheim Mk IV, du No.14 (RAF) Squadron, décollent à 07h05 pour une reconnaissance armée du secteur de Kassala. Durant le vol de retour, le R3899 (Sergeant Leslie J. Patey) est fortement endommagé durant un affrontement avec deux Fiat CR.42. À noter que selon la documentation britannique, l’un des chasseurs italiens aurait été endommagé dans l’affrontement, au moins de s’écraser en rentrant à sa base[1]. Le Wellesley K7750 (Sergeant Aldus) prend le relais à partir de 16h30, sans incident particulier à signaler.

De son côté, le No.203 (RAF) Squadron continue ses escortes quotidiennes des convois maritimes en mer Rouge. Ainsi, trois des Blenheim Mk IVF se succèdent durant la journée (0625- 17h40) au-dessus du convoi B.S.12.

À 05h45, cinq Hawker Hurricane (Captain Gerald J. le Mesurier ; Lieutnant Thomas Condon, E.A. Jarvis, P.H. Smith, Servaas de K. Viljoen et K.A. Young), du No.1 (SAAF) Squadron décollent pour rejoindre le terrain avancé de Kashim el Girba près de la frontière. Après avoir ravitaillé, le Captain Gerald J. le Mesurier et le lieutnant K.A. Young partent, à 07h10, pour patrouiller les environs de Kassala.  Un Savoia-Marchetti SM.79 est, notamment, engagé à deux reprises, mais sans succès, tandis que le terrain de Barentu fait l’objet d’un mitraillage. Ils sont suivis, à 11h00, par les Lieutnant Thomas Condon, P.H. Smith et Servaas de K. Viljoen pour une mission similaire visant cette fois le terrain de Tesseney[2].

Front sud

Après une longue pause, depuis fin décembre, à la suite de problèmes moteurs, les Fairey Battle du No.11 (SAAF) Squadron renouent avec les opérations. Ainsi, six appareils décollent pour bombarder en trois vagues (de deux appareils) le terrain de Yabelo. La première paire constituée des Lieutnant B.S.M. Hamilton (n°926 avec Flight Sergeant J.W. Dixon) et O.P. Gray (n°906 avec Flight Sergeant C.B. Hanger) est chargé d’effectuer une reconnaissance préalable afin d’estimer la présence ou non de chasseurs italiens. Ils rentrent peu après (14h40) afin de confirmer la présence sur place d’au moins trois Caproni Ca.133 et l’absence probable de défense adverse. Les deux autres paires : n°925 (Major A.D. Irvine ; Flight Sergeant M.M. Oberholzer), n°924 (Captain E.J. Kelly ; Flight Sergeant L.P. White), n°922 (Lieutnant Cornellius A. van Vliet ; Air Sergeant F.L. Cotton ; Air Corporal P.C. Sewell) et n°902 (Lieutnant J.T. Mathews ; Flight Sergeant R.P. Wolhuter) attaquent en semi-piqué (de 1 200 à 300 m d’altitude) entre 16h55 et 17h45 et revendiquent deux Caproni Ca.133 détruits au sol. Un des appareils sud-africains est légèrement endommagé[3].

L’activité est aussi intense pour le No.41 (SAAF) Squadron puisque douze Hartbees, basés à Ndege’s Nest, sont chargés d’une large opération de reconnaissance et soutien aux troupes sud-africaines opérant dans la région de Buna afin de sécuriser plusieurs points d’eau. Les Hartbees opèrent de l’aube au coucher du soleil à raison de trois appareils en vol en permanence toutes les heures. Deux avions sont, cependant, contraints à des atterrissages forcés sans conséquence pour les équipages. En tout vingt-cinq sorties sont effectuées, totalisant soixante-cinq heures de vol, tandis que soixante-quinze bombes de 20lb sont larguées[4].

Le No.40 (SAAF) Squadron n’est pas en reste puisque suite à la découverte d’une douzaine de véhicules italiens, dans les environs, du Dukana, deux Hartbees sont chargés d’appuyer des troupes britanniques chargées d’occuper rapidement le secteur vers 16h10. Là encore, l’un des appareils sud-africains est légèrement endommagé, sans conséquence, par la défense italienne[5].

Revendications Alliés
No.14 (RAF) Squadron 1 Fiat CR.42 gravement endommagé Combat aérien, près de Kassala (après 07h05)
No.11 (SAAF) Squadron 3 Caproni Ca.133 détruits au sol Bombardement Yabelo (16h55 – 17h45)
Pertes alliées
No.14 (RAF) Squadron Bristol Blenheim Mk IV R3899 Sergeant Patey Endommagé en combat aérien, près de Kassala (après 07h05)
No.237 (Rhodesia) Squadron Hawker Hardy K5923 Flying Officer Cyril P. Chilvers ; Sergeant John Gray Endommagé au roulage, Aroma (10h25)[6].
No.40 (SAAF) Squadron Un Hartbees endommagé Opérations dans le secteur de Dukana – Hobok (16h10)
No.41 (SAAF) Squadron Deux Hartbees endommagés Opérations dans le secteur de Buna.

[1] No.14 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/192 ; NAPIER, Micha el. Winged Crusaders : The Exploits of 14 Squadron RFC & RAF 1915 – 1945. Barnsley : Pen & Sword, 2013.

[2] No.1 (SAAF) Squadron : War Diary. Kew : TNA, AIR/54/1.

[3] No.11 (SAAF) Squadron : War Diary. Kew : TNA, AIR/54/4 ; January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9 ; No.40 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/5 ; SHORES, Christopher ; RICCI, Corrado. Dust Clouds in the Middle East – The Air War for East Africa, Iraq, Syria, Iran and Madagascar, 1940 – 1942. London : Grub Street, 2010 (Reprinted). p. 94 ; SUTHERLAND, Jon. Air War East Africa (1940 – 1941). The RAF versus the Italian Air Force. Barnsley : Pen and Sword Aviation, 2009. p.87.

[4] January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9 ; No.41 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/86.

[5] January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9 ; No.40 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/5.

[6] No.237 (Rhodesia) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kiew : TNA, AIR 27/1450.


Logbook Lieutnant Cornelius van Vliet – No.11 (SAAF) Squadron

8 Janvier 1941

Front nord

À noter que selon Christopher Shores, la défense antiaérienne italienne revendique un bombardier britannique détruit au-dessus de la mer durant une attaque contre Massawa[1]. Il est, cependant, difficile de faire correspondre cette revendication avec les évènements de la journée. Ainsi, le No.14 (RAF) Squadron fait une pause durant la journée avant de passer à d’autres objectifs dans les jours suivants[2]. De leurs côtés, les No.47 et 223 (RAF) Squadron ne semblent aussi pas connaître d’activité opérationnelle[3]. Il serait, ainsi, possible que cette revendication soit davantage liée aux évènements de la journée précédente où les No.14 et 223 (RAF) Squadron avaient effectivement mentionné une forte activité de la défense antiaérienne et quelques dégâts sur les appareils engagés.

Front sud

La journée est principalement marquée par la perte du Junkers Ju.52 n°668[4] du No.50 (SAAF) Squadron durant un vol de liaison en direction de Nairobi. L’appareil aurait percuté une colline près de Mbeya (Tanzanie). L’ensemble de l’équipage (Lieutnant Petrus J. de Villiers[5] ; Lieutnant Nathan L. Gordon[6] ; Air Corporal Richard S. Martin[7] et Air Mechanic Richard.G. Edwards[8]) et des passagers (Air Sergeant Isak M. van Niekerk[9], Coenraad E. van Aswegen[10], Clement J. Rivers[11], E.I. Finlayson[12], Walter Olivier[13] et Richard A.H. Gray[14] ; Air Mechanic Edgar G. Lang[15], Robert J.A. Pennel[16], William V. Oliver[17], Isaac H. Grek[18], William C. Els[19] et Andries A. Nel[20]) sont tués. Selon le rapport d’enquête, l’accident fatal serait lié : au manque d’expérience complet du pilote dans le vol aux instruments (une très mauvaise visibilité est signalée) et d’une forte surcharge de l’appareil durant ce vol de liaison[21].


[1] SHORES, Christopher ; RICCI, Corrado. Dust Clouds in the Middle East – The Air War for East Africa, Iraq, Syria, Iran and Madagascar, 1940 – 1942. London : Grub Street, 2010 (Reprinted). p. 94 ; SUTHERLAND, Jon. Air War East Africa (1940 – 1941). The RAF versus the Italian Air Force. Barnsley : Pen and Sword Aviation, 2009. p.86.

[2] No.14 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/192 ; NAPIER, Michael. Winged Crusaders : The Exploits of 14 Squadron RFC & RAF 1915 – 1945. Barnsley : Pen & Sword, 2013.

[3] No.47 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kiew : TNA, AIR 27 / 463 ; No.223 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/1374

[4] W. BRENT, 85 tears of South African Air Force (1920 – 2005), Nelspruit, Freeworld Publications, coll. « African Aviation Series », 2005, p.94.

[5] « Casualty details : De Villiers, Petrus Johannes », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818226/de-villiers,-petrus-johannes/, [Consulté le 23 août 2018].

[6] « Casualty details : Gordon, Nathan Lesar », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818230/gordon,-nathan-lesar/, [Consulté le 23 août 2018].

[7] « Casualty details : Martin, Richard Stephen », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818234/martin,-richard-stephen/, [Consulté le 23 août 2018].

[8] « Casualty details : Edwards, Richard George », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818227/edwards,-richard-george/, [Consulté le 23 août 2018].

[9] « Casualty details : Van Niekerk, Isak Malherbe », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818241/van-niekerk,-isak-malherbe/, [Consulté le 23 août 2018].

[10] « Casualty details : Van Aswegen, Coenraad Edward », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818240/van-aswegen,-coenraad-edward/, [Consulté le 23 août 2018].

[11] « Casualty details : Rivers, Clement John », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818239/rivers,-clement-john/, [Consulté le 23 août 2018].

[12] « Casualty details : Finlayson E.I. », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818229/finlayson,-/, [Consulté le 23 août 2018].

[13] « Casualty details : Olivier, Walter », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818237/olivier,-walter/, [Consulté le 23 août 2018].

[14] « Casualty details : Gray, Richard Alfred H. », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818232/grey,-richard-alfred-h./, [Consulté le 23 août 2018].

[15] « Casualty details : Lang, Edgar Gordon », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818233/lang,-edgar-gordon/, [Consulté le 23 août 2018].

[16] « Casualty details : Pennel, Robert Joseph Arthur », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818238/pennel,-robert-joseph-arthur/, [Consulté le 23 août 2018].

[17] « Casualty details : Olivier, William Vivian », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818236/oliver,-william-vivian/, [Consulté le 23 août 2018].

[18] « Casualty details : Grek, Isaac Harry », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818231/grek,-isaac-harry/, [Consulté le 23 août 2018].

[19] « Casualty details : Els, William Christoffel », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818228/els,-william-christoffel/, [Consulté le 23 août 2018].

[20] « Casualty details : Nel, Andries Albertis », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2818235/nel,-andries-albertis/, [Consulté le 23 août 2018].

[21] January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9 ; No.40 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/5.

12 Janvier 1941

Front nord

Les évènements du 12 janvier prouvent, néanmoins, que malgré les problèmes d’effectifs et de matériels, la Regia Aeronautica reste un obstacle majeur pour la future offensive britannique.

Le No.14 (RAF) Squadron continue les reconnaissances photographiques du secteur de Kassala avec le Bristol Blenheim Mk IV T1857 (Flying Officer Matthew) entre 06h30 et 12h00. Afin de permettre la réussite de cette sortie essentielle pour la préparation de la future offensive, les Gloster Gladiator Mk II du No.1 (SAAF) Squadron sont chargés d’une série de patrouilles offensives au-dessus de la frontière[1].

C’est dans ce cadre que deux appareils sud-africains rencontrent un Savoia-Marchetti SM.79, escorté par trois Fiat CR.42 au-dessus d’Aroma. Dans le combat qui s’en suit, le N5822 (Lieutnant John S.R. Warren[2] tué) est abattu[3].

Selon le rapport de combat du second pilote, le Lieutnant Leonard le Clues Theron : « A 15h25, les Lieutnant Leonard le Clues Theron et John S.R. Warren décolle pour intercepter deux bombardiers ennemis signalés à Gammam et volant en direction d’Aroma à une altitude d’environ 3 000 mètres. A 15h30, un Savoia-Marchetti SM.79 est observé à environ 600 mètres au-dessus des Gloster Gladiator. Aucun autre appareil ennemi n’est visible. Les Gloster Gladiator virent et grimpent pour effectuer une attaque. Après avoir épuisé toutes les munitions, les chasseurs rompent l’engagement pour rentrer lorsqu’un appareil, d’une formation de trois Fiat CR.42, plonge, depuis 4 500 mètres, et tire une courte rafale sur le Lieutnant Warren avant de plonger et disparaître. Les deux Gloster Gladiator piquent aussi avant de redresser au ras du sol. Deux minutes plus tard, l’appareil du Lieutnant Warren prend feu et s’écrase. Le pilote est tué et l’appareil complètement détruit »[4].

Les Italiens remportent un second succès au-dessus de Tesseney lorsque le Hawker Hardy K5922 (Pilot Officer Peter H.S. Simmonds ; Sergeant John Grey) est interceptée par un Fiat CR42 qui revendique une victoire. En réalité, l’appareil est gravement endommagé, mais peut encore voler pendant 25 minutes avant d’être contraint à un atterrissage forcé au sud de Tesseney. L’équipage rentre, alors, à pied vers les lignes britanniques[5]. Malheureusement, les documents britanniques ne fournissent pas l’heure de cet évènement.

Front sud

Un vol de reconnaissance par un Hartbees du No.40 (SAAF) Squadron semble confirmer une évacuation en cours des forts frontaliers de Moyale et Mega. Deux autres appareils sont, alors, envoyés pour larguer huit bombes de 20lb afin « d’encourager la retraite », malgré la présence d’une défense antiaérienne importante[6].


Pertes alliées
No.1 (SAAF) Squadron Gloster Gladiator Mk II N5822 Lieutnant John S.R. Warren (tué) Combat aérien avec des Fiat CR.42, Aroma.
No.2 (SAAF) Squadron Hawker Fury n°212 (K5670) Problème moteur et frein au décollage ; Lokitaung
No.2 (SAAF) Squadron Hawker Fury n°211 (K5672) Problème moteur ; Lokitaung
No.237 (Rhodesia) Squadron Hawker Hary L5922 Pilot Officer Peter H.S. Simmonds ; Sergeant John Grey Combat aérien avec des Fiat CR.42 ; Tesseney
No.14 (RAF) Squadron Bristol Blenheim Mk IV T2181 Sergeant George E. Dickson Problème moteur
No.47 (RAF) Squadron Vickers Wellesley K7728 Flying Officer Willets Gravement endommagé à l’atterrissage (Gordon’s Tree) après une mission de bombardement sur l’aérodrome d’Agordat.
Revendications Italie
1 Hawker Hardy détruit (Fiat CR.42) Comnat aérien ; Tesseney

[1] No.14 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/192.

[2] « Casualty details : Warren, John Sydney Robert », Commonwealth War Graves Commission [En Ligne], https://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/2272640/warren,-john-sydney-robert/, [Consulté le 25 août 2018].

[3] CANWELL, Diane ; SUTHERLAND, Jon. Air War East Africa (1940 – 1941). The RAF versus the Italian Air Force. Barnsley : Pen and Sword Aviation, 2009. p.87 ; MCLEAN, Steven. Squadrons of the South African Air Force and their aircraft (1920 – 2005). Cape Town : [s.n.], 2005. p.5 ; SCHOEMAN, Michael. Springbok Fighter Victory : East Africa (1940 – 1941). Nelspruit : Freeworld. p.51 et 137 ; SHORES, Christopher ; RICCI, Corrado. Dust Clouds in the Middle East – The Air War for East Africa, Iraq, Syria, Iran and Madagascar, 1940 – 1942. London : Grub Street, 2010 (Reprinted). p.95.

[4] Lieutnant Leonard le Clues Theron – Combat Fighter Report – 12/01/41.

[5] No.237 (Rhodesia) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kiew : TNA, AIR 27/1450 ; CANWELL, Diane ; SUTHERLAND, Jon. Air War East Africa (1940 – 1941). The RAF versus the Italian Air Force. Barnsley : Pen and Sword Aviation, 2009. p.87 ; SHORES, Christopher ; RICCI, Corrado. Dust Clouds in the Middle East – The Air War for East Africa, Iraq, Syria, Iran and Madagascar, 1940 – 1942. London : Grub Street, 2010 (Reprinted). p.95 ; SALT Beryl. A Pride of Eagles, The Definitive History of the Rhodesian Air Force : 1920 – 1980. Johannesburg : Covos Day, 2001, p.77.

[6] No.1 (SAAF) Squadron : War Diary. Kew : TNA, AIR/54/1.


Rapport de combat du Lieutnant Leonard le Clues Theron – No.1 (SAAF) Squadron

7 Janvier 1941

Front nord

Comme les jours précédents, le No.14 (RAF) Squadron retourne sur Massawa. Trois Bristol Blenheim Mk IV décollent à 14h35 pour attaquer la centrale électrique locale. Afin de compliquer la tâche de la défense antiaérienne, les appareils ont pour instruction d’attaquer depuis des altitudes différentes. Le résultat n’est pas très probant puisque les bombardiers prennent quelques coups, tandis que le Flying Officer David M. Illsley (T1877) est légèrement blessé. L’ensemble des appareils rentrent, cependant, sur Port Soudan vers 19h30. À noter que les équipages revendiquent avoir placé plusieurs bombes avec succès sur l’objectif[1]. Le No.223 (RAF) Squadron envoie aussi trois Vickers Wellesley pour visiter les ateliers de réparations des sous-marins entre 14h27 et 19h55. Les équipages signalent, eux aussi, une défense antiaérienne intense, tandis qu’une explosion est signalée au sol après le largage des bombes[2].

On peut signaler une mission originale, de la part du No.47 (RAF) Squadron puisque le Flying Officer Joyce décolle, à 07h00, avec le Vickers Wellesley K7750 afin de larguer des munitions au-dessus de Fort Lamy (Tchad) afin de soutenir les Forces françaises libres (FFL) en prévision du futur raid de la colonne Leclerc en direction de Koufra (Libye)[3].

À noter que le No.203 (RAF) Squadron, relativement discret depuis le début du mois, reçoit deux Bristol Blenheim Mk IV afin de renforcer son effectif[4].

Front sud

Un Hawker Hurricane (Lieutnant Jack L. Phillips) est signalé légèrement endommagé au décollage, à Nairobi, dans le cadre du transfert vers le Soudan[5]. En effet, la veille, le No.2 (SAAF) Squadron a reçu l’ordre d’envoyer ses six derniers Hawker Hurricane (après la perte des Gloster Gladiator) afin de renforcer le No.1 (SAAF) Squadron au Soudan. Le changement est relativement mal accepté par les pilotes qui désormais ne disposent plus que de Hawker Fury. Afin de compenser la perte, cinq Hawker Fury (portant le nombre à douze) et trois Gloster Gauntlet sont envoyés en renfort. Selon le rédacteur du War Diary :

« la dernière livraison des anciens Hawker Fury de la RAF doit surement provenir de l’Arche d’alliance, et vu l’état des appareils, il semble que tous les élèves-pilotes du monde les ont pilotés avant nous… Et on peut en dire des mêmes de nos nouveaux Gauntlet ».

L’un de ces appareils est même immédiatement transformé en stock de pièces de rechange.[6]


Pertes alliées
No.2 (SAAF) Squadron Hawker Hurricane Lieutnant Jack L. Phillips Légèrement endommagé au décollage ; Nairobi.
No.40 (SAAF) Squadron Hartbees n°832 Captain Charles H.D. Wardrop et Woolf (Kings African Rifles). Tués. S’écrase en mission ; Kitale (15h35)[7].

[1] January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9 ; No.40 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/5.

[2] No.14 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/192 ; NAPIER, Michael. Winged Crusaders : The Exploits of 14 Squadron RFC & RAF 1915 – 1945. Barnsley : Pen & Sword, 2013.

[3] No.223 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/1374.

[4] Pour plus d’informations sur cet opération voir : http://www.france-libre.net/koufra-fezzan/ et http://2db.free.fr/koufra_kadari.html

[5] No.203 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kiew : TNA, AIR 27/1198.

[6] No.2 (SAAF) Squadron, War Diary. Kew : TNA, AIR 54 / 2 ; MCLEAN, Steven. Squadrons of the South African Air Force and their aircraft (1920 – 2005). Cape Town : [s.n.], 2005. p.31 ; SCHOEMAN, Michael. Springbok Fighter Victory : East Africa (1940 – 1941). Nelspruit : Freeworld. p.78.

[7] January 1941 – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9 ; SCHOEMAN, Michael. Springbok Fighter Victory : East Africa (1940 – 1941). Nelspruit : Freeworld. p.137

6 Janvier 1941

Front nord

Comme la veille, le No.14 (RAF) Squadron retourne sur Massawa. Tout d’abord, le Blenheim Mk IV T1818 (Sergeant Roy G. Gilmore, Wilkie et Smith) décollent à 12h00 pour une reconnaissance photographique du port, ainsi que dans un second temps, bombarder le QG de la Regia Aeronautica. Si la première tâche est accomplie, l’équipage est contraint de rebrousser rapidement chemin en raison de l’intervention de trois Fiat CR.42. L’appareil britannique se pose, sans dommages, à 16h10 sur l’aérodrome de Port Soudan. À noter que l’équipage revendique un Fiat CR.42 endommagé, le chasseur italien ayant rompu brusquement de l’engagement[1]. Ils sont suivis par trois Bristol Blenheim MK IV, du No.14 (RAF) Squadron, entre 14h30 et 20h55 ainsi que trois Vickers Wellesley du No.223 (RAF) Squadron entre 14h30 et 21h15[2]. L’ensemble des attaques ne donne, cependant, aucun résultat.

Front sud

La situation est assez semblable sur le front sud durant le début du mois de janvier : une certaine accalmie dans les opérations aériennes ; tandis que les rares vols se résument à des patrouilles ou reconnaissances sans évènements marquants. Ainsi, durant la journée du 6 janvier, le No.40 (SAAF) Squadron envoie deux Hartbees procéder à une reconnaissance du secteur frontalier avec la Somalie italienne : en l’occurrence Sololo (02h30 minutes) et Kalama (55 minutes). Dans le même temps, un Junkers Ju.86, du No.12 Squadron, effectue une patrouille côtière depuis le port de Mombasa.

Revendications Alliés

No.14 (RAF) Squadron 1 Fiat CR.42 endommagé. Sergeant Roy G. Gilmore ; Wilkie et Smith (Blenheim Mk IV T1818)

Combat aérien au-dessus de Massawa avec trois Fiat CR.42, un des chasseurs italiens est signalé comme rompant brusquement l’engagement.


[1] No.14 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/192 ; NAPIER, Michael. Winged Crusaders : The Exploits of 14 Squadron RFC & RAF 1915 – 1945. Barnsley : Pen & Sword, 2013.

[2] No.223 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/1374.