7 septembre 1940

Front Nord

Pour une fois, le 430 (RAF) Flight fait les gros titres lorsque un Vincent (un second est endommagé au décollage) et deux Gauntlet décollent d’Azzoza, à 11h20, pour attaquer le terrain de Metemma. Alors que ce dernier largue ses bombes à 13h05, un Ca.133 est aperçu par le Flight Lieutnant A.B. Mitchell (Gauntlet K5355). Ce dernier attaque immédiatement l’appareil italien et l’endommage gravement le contraignant à un atterrissage forcé sur le nez. Afin de le détruire définitivement, Mitchell exécute encore quatre passages en larguant ses bombes (deux bombes incendiaires de 11 kg) puis en terminant à la mitrailleuse. Cependant, les rares documents  italiens ne mentionnent aucune perte d’un Ca.133 pour cette  journée[1].

Désormais, la question de Wellesley devient un problème réel pour le 254 (RAF) Wing du Soudan. En effet, les pertes et les problèmes de maintenance deviennent difficilement supportables pour un appareil qui n’est plus en production. Deux décisions sont, alors, prises. D’abord, désormais, dans la mesure du possible, les attaques seront effectuées à haute altitude et de nuit. C’est le cas, le 7 septembre, puisque trois Wellesley des trois Squadron sont envoyés sur Massaua entre16h50 et 22h00. À noter que les équipages font état de dysfonctionnement pour l’utilisation du viseur de bombardement dans ces conditions. Ensuite, le 14 (RAF) Squadron sera transformé sur Blenheim (les premiers exemplaires arrivent le 14 septembre), tandis que les Wellesley encore disponibles seront regroupés dans un stock commun aux 47 et 223 (RAF) Squadron[2].

Front Sud

Le 11 (SAAF) Squadron retourne sur Mogadiscio, avec quatre appareils, pour bombarder les vieux véhicules déjà signalés,  ainsi que plusieurs Ca.133 dont un est revendiqué détruit. Une fois, de plus, au moins trois Ro.37bis de la 110a Squadriglia RT s’interpose. Le Lieutnant Corrie van Vliet réussit, notamment, à se placer dans les six heures d’un italien, mais sa mitrailleuse s’enraye, tandis que l’Air Sergeant R.J. van Heerden (mitrailleur du Captain Johan L.V. de Wet, n°905) en revendique un. En tout état de cause, la vitesse supérieure du Fairey Battle limite grandement le danger posé par les Ro.37bis[3].

Pertes Alliés
430 (RAF) Flight Vincent   Heurte des arbres au décollage, endommagé ; Azzoza.
Revendications Alliés
11 (SAAF) Squadron 1 Ca.133 détruit au sol Fairey Battle Mogadiscio
11 (SAAF) Squadron 1 Ro.37bis dértruit Captain Johan L.V. de Wet ; Air Sergeant R.J. van Heerden (Fairey Battle n°905). Combat aérien ; Mogadiscio
430 (RAF) Flight 1 Ca.133 détruit (combat aérien + sol) Flight Lieutnant A.B. Michell (Gauntlet K=5355) Combat aérien ; Metemma.

[1]C. Shores et C. Ricci, Dust Clouds in the Middle East, op. cit., p. 58 à 59; J. Sutherland et D. Canwell, Air War East Africa, the RAF versus the Italian Air Force, op. cit., p. 66 ; Håkan Gustavsson, « Gloster Gauntlet », op. cit. ; Håkan Gustavsson, « Flight Lieutenant A. B. Mitchell », Biplane Fighter Aces from the Second World War [En Ligne], http://surfcity.kund.dalnet.se/commonwealth_mitchell.htm, [Consulté le 14 avril 2014].

[2]« 7 september 1940 » 14 Squadron RAF : Operations Record Book (Form 540 and Form 541), op. cit.; « 7 september 1940 » 47 Squadron RAF : Operations Record Book (Form 540 and Form 541), op. cit.; « 7 september 1940 » 223 Squadron RAF : Operations Record Book (Form 540 and Form 541), op. cit.; M. Napier, Winged Crusaders: The Exploits of 14 Squadron RFC & RAF 1915-45, op. cit.

[3]« 7 september 1940 +Operation Instruction 52 + Operation Order No 20 » 11 Bomber Squadron SAAF, War Dirary, op. cit.; C. Shores et C. Ricci, Dust Clouds in the Middle East, op. cit., p. 59; J. Sutherland et D. Canwell, Air War East Africa, the RAF versus the Italian Air Force, op. cit., p. 66; P.D. Tidy, « Major Cornelius Arthur van Vliet, DFC », op. cit.

Laisser un commentaire