6 août 1940

Les Bristol Blenheim Mk I du 8 Squadron RAF continuent à attaquer des véhicules italiens sur Hargeisa. Ils sont rejoints dans la bataille par ceux du 39 Squadron RAF. En tout, six vols sont effectués par les deux Squadrons, mais les attaques ne produisent aucun résultat. En début de matinée, vers 09h30, le Sottotenente Miroslav Komjanc revendique un bombardier adverse probablement détruit. Cela pourrait correspondre à la mission menée, entre 08h10 et 10h40, par les L8506[1] et L8503 du 8 Squadron RAF dont le rapport mentionne une série d’attaques (12) effectuée par un Fiat CR 42, résultant en des dommages au réservoir gauche d’un des appareils. Néanmoins, l’autre Squadron indique aussi avoir affronté deux chasseurs italiens entre 11h25 et 15h20, quoique sans conséquence, les Blenheim (L4910, L8543 et L8385) réussissant à s’échapper grâce à leur vitesse. Quoi qu’il en soit, les appareils de la RAF, opérant loin du front et aux limites de leur autonomie sans escorte, ne peuvent que difficilement peser sur la bataille contrairement à la Regia Aeronautica qui est en mesure de disposer de nombreux avions aux abords immédiats des zones de combat autorisant ainsi une large liberté de mouvement.

Après le bombardement du 4 août, deux Bristol Blenheim Mk I (Flying Officer Gordon C. B. Woodroffe et Flight Sergeant William Beverley) du 45 Squadron RAF retournent, dans l’après-midi, sur le port de Massaua où ils réussissent à endommager le torpilleur Giovanni Acerbi causant la mort de 16 marins, ainsi qu’une vingtaine de blessés. Le navire sera par la suite, coulé afin de bloquer le port avant sa capture le 4 avril 1941.

Enfin sur le front sud, deux Ca 133 de la 9a Squadriglia BT décollent en direction des aérodromes avancés du Kenya : Wajir et le nouveau terrain de Harbow. Sur place, à 09h30, ils revendiquent la destruction de trois chasseurs au sol et des coups au but contre les réserves de carburant. Ils signalent, en outre, avoir été interceptés par deux appareils ennemis dont l’un sera abattu. En effet, deux Hawker Fury[2] auraient décollé pour faire face aux bombardiers italiens, dont l’un est revendiqué endommagé, son moteur central hors service. De son côté, le 40 Squadron SAAF reconnait des dommages très sévères sur l’un de ses Hartbees[3].


[1] L’ORB du 8 Squadron RAF ne précise pas l’identité de l’appareil endommagé, mais il apparait que si le L8503 repart en mission dès le lendemain, le L8506 devra attendre le 10…

[2] Malheureusement, les documents disponibles ne permettent pas d’identifier les appareils et pilotes engagés.

[3] Signalons que le War Diary du 40 Squadron SAAF décrit cette perte, pour le 7 août, cependant dans ce cas d’espèce, il semble s’agir d’une erreur de date lors de sa rédaction.

Pertes Commonwealth
8 Squadron RAF Bristol Blenheim Mk I (L8506 ?)   Réservoir gauche endommagé, combat aérien sur Hargeisa, rentre se poser à Khormaksar.
Revendications Afrique du Sud
2 Squadron SAAF 1 Ca 133 probablement endommagé Hawker Fury Wajir
Pertes Afrique du Sud
40 Squadron SAAF Hartbees n°845   Fortement endommagé, bombardement Wajir
Revendications Italie
9a Squadriglia CT 3 chasseurs détruits au sol, et 1 en combat aérien Ca 133 Wajir
413a Squadriglia CT 1 Blenheim probablement détruit Sottotenente Miroslav Komjanc (Fiat CR 42) Hargeisa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.