30 août 1940

Front Nord

Un bombardement italien sur la gare de Hayya est signalé à l’aube. Là encore, comme sur le front sud, ces attaques menées par deux ou trois appareils s’apparentent plus à des raids de nuisance[1].

A 5h05, trois Wellesley du 223 (RAF) Squadron décollent de Summit pour bombarder l’aérodrome de Agordat, où un Ca.133 est revendiqué endommagé, puis effectuer une reconnaissance des environs de Kassala. Les appareils rentrent à 9h50[2].

Enfin, l’après-midi, les Français procèdent à une nouvelle reconnaissance, cette fois en Érythrée (Assab – Dessie) avec le Glenn Martin 167-F n°82 (Flight Lieutnant Roger Ritoux-Lachaud ; Flying Officer Pierre Fénot de Maismont ; Flight Sergeant Raymond Rolland ; Sergeant Portalis) entre 13h38 et 17h42.

Revendications Alliés
223 (RAF) Squadron 1 Ca.133 endommagé au sol (Wellesley) Aérodrome d’Agordat.
Pertes Alliés
40 (SAAF) Squadron Hartbeest n°816 Air Corporal Douglas H.V. Rynhoud (tué) Explosion accidentelle d’une bombe.
40 (SAAF) Squadron Hartbeest n°848   Fortement endommagé à l’atterrissage, Nairobi.
 

[1] « 30 august 1940 » 47 Squadron RAF : Operations Record Book (Form 540 and Form 541), op. cit.

[2] Cette mission pose un léger problème de date. En effet, si le form 540 et Shores – Ricci indique le 29 août, le form 541 fait mention du lendemain, hypothèse soutenue par les rapports des équipages engagés, tous datés du 30 août. C. Shores et C. Ricci, Dust Clouds in the Middle East, op. cit., p. 57; 223 Squadron RAF : Operations Record Book (Form 540 and Form 541), op. cit.

Laisser un commentaire