3 août 1940

Les troupes italiennes passent à l’action en cette journée, lorsque les premiers éléments franchissent la frontière. Quelques échanges de feu ont lieu entre les avants gardes et des patrouilles du Somaliland Camel Corps chargé de surveiller l’avance ennemie. De son côté, la Regia Aeronautica décide de mener un premier raid contre Berbera avec trois S 81 du 4 bis Gruppo BT. Néanmoins, en arrivant sur l’objectif, le détachement du 94 Squadron RAF entre en action, puisque les Flight Lieutnant Reid et Sergeant Hendy décollent aux commandes du Gloster Gladiator N5778 et L9047, réussissant à endommager un des bombardiers. Ce dernier, piloté par le Capitano Parmeggiani réussi, cependant, à revenir sur l’aérodrome de Jijiga, mais fortement endommagé et avec un membre de l’équipage décédé.

Cependant, si le centre de gravité des opérations se déplace sur la Somalie britannique, quelques événements non négligeables ont lieu sur les autres secteurs. C’est notamment le cas au Kenya avec le déploiement progressif à partir de la mi-juin des premiers éléments de la chasse sud-africaine avec quelques Hawker Fury chargés, dans un premier temps de protéger le débarquement de la 1st SA Brigade, puis dans un second temps de s’opposer aux attaques régulières des Italiens sur les aérodromes avancés du Kenya. Néanmoins, la faiblesse des moyens engagés, l’absence de procédures, des appareils obsolètes n’autorisent guère les pilotes à briller. Les choses changent, en cette journée, lorsqu’un Ca 133 de la 8Squadriglia BT est repéré, vers 15h00, en approche de Wajir. Immédiatement, trois Hawker Fury reçoivent l’ordre de décoller : n°203 (Flight Lieutnant Robert S. Blake), n°205 (Lieutnant Patrick Rushmere) et n°206 (Lieutnant Douglas Pannell). Si le moteur du dernier refuse de démarrer, les deux autres peuvent prendre l’air et se lancer à l’interception du bombardier italien. Le Lieutnant Patrick Rushmere arrive en premier et ouvre le feu endommageant son adversaire avant d’être contraint de s’interrompre après l’enrayage de ses mitrailleuses. Cependant, le Flight Lieutnant Robert S. Blake prend la suite avec succès puisque le Ca 133 s’écrase peu après au sol entraînant la mort de tout l’équipage. Si les Sud-Africains revendiquent, ainsi, la seconde victoire de la guerre, cette fois-ci sans perte, le rapport met en lumière les difficultés matérielles rencontrées, rappelant que sur les trois chasseurs envoyés en interception, seuls un a été en mesure de remplir sa mission.

Enfin, la RAF reçoit des renforts lorsque les Vincents du D Flight sont rassemblés avec six Gloster Gauntlets pour former le 430 (Army Co-operation) Flight dont l’activité opérationnelle sera des plus réduites. Il en est, de même, pour la SAAF avec le retour progressif du 11 Squadron SAAF dont les cinq nouveaux Fairey Battle arrivent à Nairobi, sous les ordres du Captain Hans Borckenhagen.

Revendications Commonwealth

94 Squadron RAF

1 S 81 endommagé

Flight Lieutnant Reid (Gloster Gladiator N5778)

Berbera

2 Squadron SAAF1

1 Ca 133 abattu combat aérien

Flight Lieutnant Robert S. Blake (Hawker Fury n°203)

Lieutnant Patrick Rushmere (Hawker Fury n°205)

11 km, Wajir

Pertes Italie

15 Squadriglia BT

1 S 81

Capitano Parmeggiani, 2 blessés, et 1 mort

Combat aérien sur Berbera, posé fortement endommagé à Jijiga

8a Squadriglia BT

1 Ca 133

Équipage tué

Combat aérien, 11 km Wajir


1 Officiellement, le 2 Squadron SAAF ne sera crée qu’en octobre 1940, en regroupant les Flights du 1 Squadron SAAF basés au Kenya, cependant pour clarifier et simplifier la lecture de ce document, le terme 2 Squadron SAAF sera employé dès maintenant pour designer ces éléments.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.