27 décembre 1940

Front Nord

La journée est principalement marquée par une attaque-surprise de la 412a Squadriglia, sur l’aérodrome de Gedaref, avec six Fiat CR.42 décollant de Gura et pilotée notamment par les  Capitano Antonio Raffi, Tenente Niso Provinciali, Sottotenente Filippo Sola et Rosmina, ainsi que le Sergente Maggiore Enzo Omiccioli. L’identité du dernier aviateur n’est pas connue. On pourrait, toutefois, faire l’hypothèse de la présence du Sergente Maggiore Luigi Baron, dont la revendication du 25 décembre demeure énigmatique[1]. L’attaque semble être un succès puisque les Britanniques sont pris par surprise. Un appareil est signalé détruit au sol, tandis qu’un détachement de la cavalerie indienne en plein exercice connait une belle frayeur. Cinq Gloster Gladiator Mk II du No.1 (SAAF) Squadron reçoivent l’ordre de décoller depuis Azzoza à 06h20. Les difficultés techniques sur place vont que seulement trois chasseurs (Captain Gerald J. le Mesurier ; Lieutnant Thomas Condon et Second Lieutnant E.A. Jarvis) peuvent, en réalité, décoller et d’intercepter les appareils adverses. Les Sud-Africains continuent à subir les incidents puisque le Captain Gerald J. le Mesurier doit rompre le combat suite à l’enrayage de ses mitrailleuses. Dans le même temps, l’hélice du Lieutnant Thomas Condon (N5789) est endommagée. Il réussit, cependant, à toucher un Fiat CR.42, lequel tombe en flammes à 8 km est de Gedaref, entraînant le Sottotenente Filippo Sola dans la mort. Les Lieutnant Leonard le Clues Theron et Second Lieutnant P.H. Smith peuvent finalement décoller après avoir régler leurs problèmes moteurs, mais ils uniquement pour voir les derniers appareils italiens quitter le secteur[2]. Côté italien, quatre victoires sont revendiquées dont deux pour le Sergente Maggiore Enzo Omiccioli, ce dernier indiquant qu’un de ses opposants à fait un atterrissage forcé, tandis que l’autre est tombé en flamme[3].

Les multiples problèmes techniques des Sud-Africains ne sont guère surprenants. Ainsi, le fonctionnement des armements est signalé, dans un rapport, comme très insatisfaisant en raison du manque de pièce de rechange et de matériel. Selon le Lieutnant-Colonel W.A.J. Gillham, alors mécanicien, « les pilotes devaient faire tourner les moteurs des avions au sol pour recharger les batteries, et les mécaniciens (renforcés par du personnel de la RAF) n’avaient pratiquement aucun équipement, pas même des crics. Afin de procéder à une réparation, il convenait de remplir des bidons avec un sable pour soulever les appareils. Les pièces de rechange étaient quasi-inexistantes, et il était nécessaire de cannibaliser les avions. En de nombreuses occasions, il n’était pas possible de faire décoller plus de deux appareils immédiatement, et encore souvent l’un des deux devait rentrer prématurément. Nous avons dû apprendre à improviser. Les pièces d’argent égyptiennes avec un trou au centre pouvaient être utilisées comme rondelles »[4].

Front Sud

Malgré l’état déplorable de ses Avro Anson, le No.34 (SAAF) Flight est en mesure d’effectuer sa première patrouille entre Dar es Salam et Mombasa d’une durée de 02h30[5].

Revendications Alliés
No.1 (SAAF) Squadron 1 Fiat CR.42 détruit Lieutnant Thomas Condon (Gloster Gladiator Mk II N5789) 8 km E. Gedaref.
Pertes alliées
No.1 (SAAF) Squadron Gloster Gladiator Mk II N5789 Lieutnant Thomas Condon Hélice endommagée, combat aérien, environ de Gedaref.
Revendications Italie
412a Squadriglia Deux appareils détruits. Gedaref.
412a Squadriglia Deux Gloster Gladiator détruits Sergente Maggiore Enzo Omiccioli combat aérien ; Gedaref
Pertes Italie
412a Squadriglia Fiat CR.42 Sottotenente Filippo Sola S’écrase, 8 km E. Gedaref, combat aérien.

[1] GUSTAVSSON, Håkan. Sergente Maggiore Luigi ”Gino” Baron. Biplane Fighter Aces from the Second World War [Consulté le 05/08/17]. Disponible sur : http://surfcity.kund.dalnet.se/italy_baron.htm

[2] No.1 (SAAF) Squadron, War Diary. The National Archives (Kew). AIR 54 / 1. SHORES, Christopher; RICCI, Corrado. Dust Clouds in the Middle East – The Air War for East Africa, Iraq, Syria, Iran and Madagascar, 1940 – 1942. London: Grub Street, 2010 (Reprinted). p. 88 et 89 ; SUTERLAND, Jon ; CANWELL, Diane. Air War East Africa 1940 – 1941 : The RAF versus the Italian Air Force. Barnsley : Pen and Sword Aviation, 2009.  p.83 et 84 ; SCHOEMAN, Michael. Springbok Fighter Victory : East Africa (1940 – 1941). Nelspruit : Freeworld. p.49 à 50 et 137 ; GUSTAVSSON, Håkan. Capitano Antonio Raffi. Biplane Fighter Aces from the Second World War [Consulté le 05/08/17]. Disponible sur : http://surfcity.kund.dalnet.se/italy_raffi.htm

[3] GUSTAVSSON, Hakan ; SLONGO Ludovico. Gladiator Vs. CR.42 Falco (1940 – 1941). Oxford : 2012, Osprey. p.59 et 60.

[4] BROWN, James Ambrose. A Gathering of Eagles : The campaigns of the South African Air Force in Italian East Africa (1940 – 1941). Purnell, 1970. p. 134.

[5] December – Narrative Northern Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/9 ; No.34 (SAAF) Coastal Flight, War Diary. Kew : TNA, AIR 54/116.

Laisser un commentaire