25 octobre 1940

Front Sud

Les événements du jour permettent de mettre en évidence l’évolution majeure procurée par l’arrivée des Hawker Hurricane sur le secteur sud.

Ainsi, trois S.79 sont envoyés pour bombarder Port Reitz, près de Mombasa, à une altitude d’environ 4 500 mètres. Deux Hawker Fury du No.2 (SAAF) Squadron décollent, sous les ordres du Lieutnant Hendrik J.P. Burger (n° 200), pour les intercepter à 5 h 10. La poursuite tourne court puisque les pilotes sud-africains sont incapables de les rattraper, voire d’atteindre l’altitude nécessaire. La frustration est largement exprimée dans le journal de l’unité avec la mention suivante : « Damn these Furries ». Un autre détachement basé à Ndege’s Nest intervient aussi avec le même résultat.

Dans le même temps, suite à la recrudescence des bombardiers italiens, il est jugé nécessaire de mettre en action le plus rapidement possible les Hawker Hurricane Mk I. Un double problème se pose, cependant. Tout d’abord les pilotes du No.3 (SAAF) Squadron viennent tout juste d’arriver et n’ont encore aucune familiarisation avec la zone d’opération. L’idée est, alors, de confier provisoirement quelques appareils au No.2 (SAAF) Squadron. Or, force est de constater que ses membres n’ont bien souvent aucune expérience sur le Hawker Hurricane voir n’ont encore jamais piloté un appareil monoplan. En raison du stock limité d’appareils, il n’est pas jugé nécessaire de risquer l’un d’entre eux. Finalement, deux appareils sont confiés au Lieutnant Douglas H. Loftus et au Flight Lieutnant Robert S. Blake. Ce dernier est un cas bien particulier. Sud-Africain, il est né à Pretoria d’une famille installée dans le pays depuis quatre générations et fait ses études à l’Université du Witwatersrand à Johannesburg. Passionné par l’aviation, il doit reconnaitre que les débouchés sont relativement réduits dans son pays et encore plus auprès de la SAAF. Il décide, donc, de rejoindre Londres pour candidater à la RAF, dont il obtient une Shorte Service Commission en septembre 1935. Au moment de l’entrée en guerre, il sert comme Flight Commander auprès du No.54 (RAF) Squadron équipé du Spitfire. Il obtient, cependant, en mai 1940 l’autorisation d’être provisoirement libéré par la RAF pour rejoindre la SAAF afin de communiquer son expérience à ses compatriotes au moment où le déploiement en Afrique de l’Est se précise. Il est, alors, affecté au No.2 (SAAF) Squadron opérant au Kenya.

Les deux Hawker Hurricane Mk I sont, alors, déployés dans la soirée du 24 octobre sur le terrain de Lokitaung, près du lac Rudolf, dans l’extrême nord-ouest de la frontière avec l’Éthiopie. Le lendemain matin, trois S.81 du 29bis Gruppo BT décollent de Yavello, pour bombarder le terrain de Lodwar, sous les ordres du Capitano Tito Zucconi. Le Flight Lieutnant Robert S. Blake (n° 285[1]) et le Lieutnant Douglas H. Loftus décollent pour les intercepter vers 10 h 45. Un premier S.81 (Sottotenente Argento) est rapidement abattu par le Flight Lieutnant Robert S. Blake. Le pilote est immédiatement tué, tandis que le copilote tente un atterrissage en catastrophe. Malheureusement, l’impact au sol est violent, tuant tout l’équipage sauf l’opération radio, un certain Signorelli. Dans le même temps, le Lieutnant Douglas H. Loftus réussit à gravement endommager le bombardier du Sottotenente Titi. Contrairement au cas précédent, le pilote réussit à poser son appareil près de Lokitaung. L’équipage réussit rapidement à mettre le feu à l’appareil avant d’être capturé par les troupes britanniques. Le leader, bien qu’endommagé, réussit à s’échapper et à rentrer à Yavello. Cette interception constitue, donc, un réel succès pour les pilotes sud-africains notamment face à un appareil moderne comme le S.81. Il illustre bien, en outre, le fossé qui se creuse progressivement entre les deux Squadron de chasse sud-africains, l’un équipé d’un biplan obsolète et l’autre d’un monoplan relativement moderne. Toutefois cette action montre aussi les limites de l’expérience technique puisque le Lieutnant Douglas H. Loftus est contraint de rentrer suite à l’enrayage de ces mitrailleuses, tandis qu’après son retour les mécaniciens constatent que toutes les armes sauf une de l’appareil du Flight Lieutnant Robert S. Blake ne sont plus en état de fonctionnement.

Revendications Alliés
No.2 (SAAF) Squadron 1 S.81 détruit (Air) Lieutnant Douglas H. Loftus (Hawker Hurricane Mk I, n°285 ?) Combat aérien, Lofitaung.
No.2 (SAAF) Squadron 1 S.81 détruit + 1 endommagé (Air) Flight Lieutnant Robert S. Blake (Hawker Hurricane Mk I, n°285 ?) Combat aérien, Lofitaung
Pertes Alliés
No.40 (SAAF) Squadron Hartbee n°852   Gravement endommagé, bombardement Garissa.
Pertes Italie
29bis Gruppo BT S.81 Capitano Tito Zucconi Endommagé en combat aérien (Lofitaung), rentre à la base (Yavello).
29bis Gruppo BT S.81 Sottotenente Titi + équipage (capturés) Gravement endommagé en combat aérien, atterrissage forcé, Lofitaung
29bis Gruppo BT S.81 Sottotenente Argento + équipage tué, sauf opérateur radio Signorelli (capturé). Abattu en combat aérien (Lofitaung)

[1] L’identité des deux appareils est difficile à déterminer. En effet, les rapports de combat rédigés par les deux pilotes mentionnent tous les deux l’utilisation du Hurricane n° 285…, tandis que les autres documents ne font pas état de l’immatriculation des avions.

Laisser un commentaire