19 octobre 1940

Front Nord

Les Français continuent leurs vols de reconnaissance à bord du Glenn Martin 167 F n° 102 (Flight Lieutnant Jacques Dodelier ; Warrant Officer Yves Trécan ; Flight Sergeant Ronan Michel et Robert Cunibil) avec le secteur Dire Dawa — Shinile – Zeilah entre 8 h 15 et 12 h. Un Ca.133 est aperçu sur l’aérodrome de Dire Dawa, tandis qu’un Fiat CR.42 décolle urgence, mais sans pouvoir rattraper l’appareil de reconnaissance[1].

Front Sud 

Trois Ca.133 du 25bis Gruppo BT décollent de Gobwen pour attaquer l’aérodrome de Garissa dans la soirée[2]. Ils revendiquent la destruction au sol de deux appareils. Deux pilotes du No.2 (SAAF) Squadron décollent à bord de leurs Hawker Fury pour les intercepter vers 18 h 5. Le Lieutnant Hendrik J.P. Burger (n° 200) revendique un appareil italien détruit, tandis que son ailier, le Lieutnant Japie Wiese, n’est pas en mesure de rattraper les deux autres bombardiers en raison de la tombée de la nuit. Effectivement, l’un des Ca.133 est contraint à un atterrissage forcé et son équipage capturé (Sergente Maggiore Miniati ?). De leurs côtés les Italiens revendiquent un chasseur adverse abattu[3]. Au sol, les dommages restent modérés avec la destruction d’un véhicule de transport et d’un coup au but sur un stock d’explosif. En outre, quatre membres du personnel au sol sont blessés.

Revendications Alliés
No.2 (SAAF) Squadron 1 Ca.133 abattu Lieutnant Hendrik J.P. Burger Combat aérien, après bombardement Garissa.
Revendications Italie
25bis Gruppo BT 2 appareils détruits au sol + 1 chasseur détruit en combat Ca.133 Combat aérien et bombardement Garissa.
Pertes Italie
25bis Gruppo BT Ca.133 Sergente Maggiore Miniati et équipage (capturés). Combat aérien, après bombardement Garissa.

[1] « 19 october 1940 », No.8 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kiew : TNA, AIR 27 / 114 ; MORIEULT Yves. Les French Flights, des escadrilles françaises au sein de la RAF. Aéro Journal, 2003, octobre – novembre, n°33, p. 14

[2] L’incident est mentionné par Christopher Shores à la date du 20 octobre, tandis que James Ambrose Brown donne celle du 29 octobre. Néanmoins, les documents sud-africains font état de la date du 19 octobre, hypothèse soutenu par Michael Schoeman.

[3] « 19 october 1940 »,War Diary, No.2 Fighter Squadron. Kew : TNA, AIR/54/2 ; « 19 october 1940 », October – Narrative Norther Operations SAAF. Kew : TNA, AIR/54/8 ; BROWN, James Ambrose. A Gathering of Eagles : The campaigns of the South African Air Force in Italian East Africa (1940 – 1941). Cape Town : Purnell and Sons, 1970. p.74 ; CANWELL, Diane ; SUTHERLAND, Jon. Air War East Africa (1940 – 1941). The RAF versus the Italian Air Force. Barnsley : Pen and Sword Aviation, 2009. p.69 – 70 ; CRAWFORD, Alex ; LISTEMANN, Phil H. Hawker Fury, Part 1. Boé : Allied Wings, 2010. p.38 ; SCHOEMAN, Michael. Springbok Fighter Victory : East Africa (1940 – 1941). Nelspruit : Freeworld. p.68 et 136 ; SHORES, Christopher ; RICCI, Corrado. Dust Clouds in the Middle East – The Air War for East Africa, Iraq, Syria, Iran and Madagascar, 1940 – 1942. London : Grub Street, 2010 (Reprinted). p.68 ; GUSTAVSSON, Håkan. Brigadier Hendrik Johannes Piet Burger. Biplane Fighter Aces from the Second World War [Consulté le 16/11/16]. Disponible sur : http://surfcity.kund.dalnet.se/commonwealth_burger.htm

Laisser un commentaire