19 juin 1940

Cette journée sera surtout marquée par l’entrée en scène de la chasse sud-africaine lors d’une action qui peut paraître assez anodine. C’est, cependant, un événement fondamental vu le rôle qu’elle sera amenée à jouer dans le cadre de la future campagne aérienne et de l’anéantissement progressif de la Regia Aeronautica.

À l’aube du 19 juin, la chasse sud-africaine est composée par le seul 1 Squadron SAAF, du Maj Noël Niblock-Stuart basé à Nairobi avec quatre Hurricane Mk I à hélice bipales (dont trois à Port Reitz) et six Hawker Fury.

En cette journée, le Gp Capt W. Sowrey, responsable des moyens aériens au Kenya, décide d’envoyer trois Ju 86 du 12 Squadron SAAF, sous les ordres du Maj Charles Martin, sur l’aérodrome de Yavello. Il est décidé, en outre, de faire accompagner les bombardiers par une escorte de chasse composée des meilleurs appareils disponibles. L’objectif étant double : limiter toute possibilité de perte des précieux Ju 86 ; continuer la campagne de désinformation, en faisant croire en la présence de larges effectifs de chasseurs modernes permettant d’en risquer quelques-uns au-dessus du territoire ennemi, et ainsi décourager tout raid de la Regia Aeronautica sur le Kenya.

La réalité est tout autre, puisque le 1 Squadron SAAF ne peut mettre en œuvre, au matin du 19 juin, que deux Hurricane (n°274 et 271) pilotés par les Capt St. Elmo Truter et 2/Lt Brian Griffiths. Les deux chasseurs récupèrent les bombardiers au point de rendez-vous fixé au-dessus du désert du Chalbi et mettent le cap sur Yavello, qu’ils atteignent à 9 h. Mais, tandis que les Ju 86 effectuent une passe sur la cible, attaquant neuf Ca 133, deux Fiat CR 32 de la 411a Squadriglia CT décollent en alerte. Ne s’attendant pas à une intervention adverse, les deux pilotes de Hurricane tournent tranquillement au-dessus de la cible. À ce moment, le Capt St. Elmo Truter aperçoit un appareil se rapprocher de lui. Pensant avoir affaire à son coéquipier, il ne réagit pas, lorsque soudain, il entend des tirs. Il se retourne immédiatement et voit un Fiat le dépasser. Dans le même temps, il aperçoit l’appareil du 2/Lt Brian Griffiths effectuer des manœuvres évasives, un chasseur ennemi derrière lui. Mais il n’a pas le temps d’en voir plus, étant lui-même attaqué. Il finit, cependant, par se positionner derrière l’Italien et semble le toucher. Le Fiat part, alors, dans une spirale descendante, tandis que Capt St. Elmo Truter le perd de vue. Repassant au-dessus de l’aérodrome, il remarque cinq Ca 133 en feu, mais

« à ce moment-là, je me trouvais terriblement isolé, réalisant que j’étais le seul Afrikaner dans un vaste ciel vide, au-dessus d’un territoire ennemi et je jugeais qu’il était temps de rentrer ».

Prenant un cap sud, il rencontre, rapidement, un Ju 86 isolé qu’il décide d’escorter jusqu’à la frontière kenyane. Lorsqu’il se pose, il apprend que l’appareil du 2/Lt Brian Griffiths n’est pas encore rentré. Peu après arrive la terrible nouvelle des équipages de bombardiers, selon laquelle, un Hurricane aurait été aperçu s’écrasant au sol1. Cette première sortie voit ainsi la chasse sud-africaine revendiquer sa première victoire, mais aussi sa première perte.

Les deux Fiat CR 32 de la 411a Squadriglia CT étaient pilotés par les Ten Aldo Meoli et Maresciallo Bossi. Ces derniers revendiquent deux Hurricanes et un Ju 86 abattus (un des appareils du 12 Squadron SAAF est effectivement endommagé lors du combat), pour la perte d’un appareil (Ten Aldo Meoli) après un atterrissage forcé hors du terrain.

Le lendemain, ordre est donné de renvoyer l’ensemble des chasseurs sud-Africains (six Hawker Fury, le Hurricane restant étant considéré comme trop endommagé) à Port Reitz.

Il faudra attendre le mois de juillet avant de les revoir en action.

La Regia Aeronautica, quant à elle, continue de marquer sa présence au-dessus de Djibouti lorsqu’un un S 81 de la 15a Squadriglia est repéré près du port. Les navires français ouvrent le feu en réaction, mais sans conséquence.

________________________________________________________________________________________________________

1 Sa tombe sera retrouvée par les hommes du 2 Squadron SAAF, le 2 avril 1941.

Revendications Afrique du Sud

1 Squadron SAAF

1 Fiat CR 32 détruit

Capt St. Elmo Truter (Hurricane Mk I,          n°274)

Yavello

12 Squadron SAAF

2 Ca 133 détruits au sol

Ju 86

Yavello

12 Squadron SAAF

1 Fiat CR 32 détruit

A/Sgt Charles Jefferies (Ju 86)

Yavello

Pertes Afrique du Sud

1 Squadron SAAF

Hurricane Mk I, n°271

2/Lt Brian Griffiths(tué)

Yavello

12 Squadron SAAF

Ju 86

 

Fortement endommagé, combat, Yavello

Revendications Italie

411a Squadriglia

2 Hurricane et 1 Ju 86 détruits

Fiat CR 32

Yavello

Pertes Italie

411a Squadriglia

Fiat CR 32

Ten Aldo Meoli (blessé)

Fortement endommagé, radié du service, ,Yavello

Laisser un commentaire