15 juillet 1940

Dans l’incapacité de briser l’encerclement de Moyale, le commandement britannique décide d’annuler son offensive et d’ordonner l’évacuation de la garnison dans la nuit du 14 juillet. Afin de ne pas alerter les Italiens, la destruction des réserves de munition est uniquement prévue le lendemain, par l’intermédiaire d’un bombardement aérien. A cet effet, trois Ju 86 du 12 Squadron SAAF décollent de Wajir pour mener cette mission. Cependant, aucune carte précise du fort n’a été fournie aux équipages et ils ne disposent que de la seule indication de frapper aux environs des bâtiments d’infirmerie. Malheureusement à leurs retours, les Sud-Africains apprennent que les King’s African Rifle avaient laissé plusieurs blessés sur place, incapable de les évacuer, et que le Hawker Hardy K5923 (Fg Off R.J.D. Christie ; AC Marshall) du 237 (Rhodesia) Squadron RAF venait juste de décoller pour larguer un message en ce sens aux Italiens. Cette erreur de communication ne va guère aider à l’amélioration des relations entre Britanniques et Sud-Africains déjà fort tendues.

A Aden, le 94 Squadron RAF continue, avec sa malchance, perdant trois appareils supplémentaires (deux endommagés et un détruit), suite à un incident technique et une collision en vol.

Pertes Commonwealth

94 Squadron RAF

Gladiator

Plt Off Sanderson

Problème moteur, atterrissage forcé, Aden

94 Squadron RAF

Gladiator

Plt Off Hogg

Collision en vol, atterrissage forcée, Aden

94 Squadron RAF

Gladiator N2279

Plt Off Bartlett (parachute)

Collision en vol, s’écrase en mer, Aden

Laisser un commentaire