13 septembre 1940

Front Nord

Les Wellesley retrouvent un semblant d’activités au Soudan puisque deux appareils de chacun des trois Squadrons sont envoyés attaquer Gura en début de soirée, entre 17h30 et 19h30[1]. On peut, toutefois, s’interroger sur les résultats réels de ces bombardements effectués isolément, à moyenne altitude et de nuit dans des appareils peu adaptés, malgré les revendications des équipages, qui là encore indiquent la destruction de plusieurs réserves de carburants. En pratique, ces attaquent s’expliquent surtout par l’obsolescence des Wellesley et le manque de pièces de rechange empêchant les trois Squadron de pouvoir opérer en formation plus conséquence. Ce n’est pas un hasard, si le No. 14 (RAF) Squadron est transformé progressivement sur Blenheim, et les Wellesley regroupés dans une réserve commune aux deux autres Squadron.

 Front Sud 

Lors d’une sortie de reconnaissance, un Ro.37bis du détachement, de la 110a Squadriglia RT, basé à Mogadiscio signale la présence d’un navire de guerre au large des côtes de la Somalie italienne. Deux Ca.133, escorté par un Ro.37bis, sont immédiatement envoyés pour éliminer la menace, qui s’avère être le croisseur léger HMS Ceres. L’attaque est renouvelée dans l’après-midi par deux fois, les équipages revendiquant le bateau endommagé (poupe). Cela n’est pas confirmé par les documents qui mentionnent seulement que deux bombes sont tombées à proximité, projetant des éclats sur le pont[2].


[1] « 13 september 1940 », No. 14 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541), Kew – TNA, AIR 27 / 192 ; « 13 september 1940 », No. 47 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541), Kew – TNA, AIR 27 / 463 ; « 13 september 1940 », No. 223 (RAF) Squadron: Operations Record Book (Form 540 and Form 541), Kew – TNA, AIR 27 / 1374. 

[2] « 13 september 1940 », Narrative northern operations SAAF, September 1940, Kew – TNA, AIR 54 / 8 ; Shores C. et Ricci C., Dust Clouds in the Middle East, 2e éd., London, Grub Street, 2010, p.60.

Laisser un commentaire