11 septembre 1940

Front Nord

Une opération d’envergure est organisée au Soudan, dans la soirée, en réunissant des appareils des No.14, 45, 47 et 223 (RAF) Squadron afin de viser l’aérodrome de Gura. Cependant, les conditions météorologiques s’avèrent très difficiles lorsqu’ils arrivent au-dessus des montagnes érythréenne. Dans l’impossibilité de repérer la cible, certains bombardiers larguent sur différentes cibles du secteur Massaua[1].

Depuis Aden, les Français rattachés au No.8 (RAF) Squadron continuent leurs vols, malgré les pertes du 8 septembre, puisque le Glenn Marin 167-F n°82 (Flight Lieutenant Jacques Dodelier ; Warrant Officer Yves Trécan ; Sergeant Michel ; Flight Sergeant Robert Cunibil) est envoyé sur le Somaliland en reconnaissance au-dessus du pont d’Awah et des aérodromes de Berbera, Laferug et Zeila, où un chasseur italien est signalé au sol[2].


[1] « 11 september 1940 » 14 Squadron RAF : Operations Record Book (Form 540 and Form 541), op. cit.; « 11 september 1940 » 47 Squadron RAF : Operations Record Book (Form 540 and Form 541), op. cit.; « 11 september 1940 » 223 Squadron RAF : Operations Record Book (Form 540 and Form 541), op. cit.

[2] « 11 september 1940 » 8 Squadron RAF : Operations Record Book (Form 540 and Form 541), op. cit.; Y. Morieult, « Les French Flights : des escadrilles françaises au sein de la RAF », op. cit., p. 14.

Laisser un commentaire