11 décembre 1940

Front nord

Trois Bristol Blenheim Mk.IV du No.14 (RAF) Squadron décollent, à 14 h 00, pour bombarder une cible liée au transport routier à l’intérieur de la ville d’Asmara. La situation même de la cible, entourée par des quartiers résidentiels, conduit à des instructions particulières puisqu’il est demandé aux équipages de l’identifier clairement avant tout bombardement. Le Squadron Leader Deryck C. Stapleton (T2167) est contraint de rentrer rapidement à Port Soudan (15 h 10) lorsque son Blenheim développe des troubles au moteur gauche. Les deux autres appareils continuent le voyage vers Asmara. Au-dessus de la ville, le Flying Officer William D. Matthew (T1857) réussit à trouver le vieux fort, sur une colline, censé fournir le cap à suivre. Il doit, néanmoins, effectuer quatre circuits au-dessus d’Asmara afin de trouver l’objectif où il largue ses bombes, lesquelles semblent tomber à côté. Inversement, le Flight Lieutnant John K. Buchanan (T2185) ne réussit pas à obtenir un visuel et conformément aux instructions il décide de se diriger vers la cible secondaire, en l’occurrence l’aérodrome, mais sans résultats[1].

Front Sud

Six Fairey Battle Mk.I du No.11 (SAAF) Squadron décollent pour attaquer l’aérodrome de Yavello. Les appareils sud-africains opèrent en trois vagues de deux et plonge depuis une altitude de 1 200 mètres entre 07 h 50 et 09 h 45. Le bombardement apparaît comme un succès puisque trois Ca.133 sont revendiqués détruits, ainsi que trois autres endommagés. Un des Fairey Battle, n° 925 P6596, (Captain Johannes F. Britz, Air Sergeant Michael A. Oberholzer et E. Murphy) est, cependant, touché par la défense antiaérienne. Le réservoir d’huile touché, le pilote est contraint de poser son appareil près de Gombo, après avoir franchi la frontière kenyane. L’avion sera réparé dès le lendemain pour rejoindre l’aérodrome d’Archers Post. À noter qu’un second Fairey Battle, n° 915 L5074, (Lieutnant W.M.P. Matthias, Air Sergeant R.J. van Heerden) rencontre des problèmes moteurs au retour. Un atterrissage forcé est, aussi, effectué près de Laisamis (à 50 km d’Archers post). La prise de contact avec le sol est, toutefois, plus violente puisque l’épave n’est pas jugée récupérable.

Pertes alliées
No.14 (RAF) Squadron Blenheim T2167 Squadron Leader Deryck C. Stapleton Retour base (Port Soudan), suite à un problème au moteur gauche.
No.11 (SAAF) Squadron Fairey Battle n° 925 Captain Johannes F.Britz, Air Sergeant Michael A. Oberholzer et E. Murphy Réservoir d’huile touché par la DCA (Yavello), atterrissage forcé près de Gombo.
No.11 (SAAF) Squadron Fairey Battle n° 915 Lieutnant W.M.P. Matthias, Air Sergeant R.J. van Heerden Problème moteur, atterrissage force près de Laisamis. Appareil détruit.

[1] No.14 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/192 ; NAPIER, Michael. Winged Crusaders : The Exploits of 14 Squadron RFC & RAF 1915 – 1945. Barnsley : Pen & Sword, 2013.

Laisser un commentaire